La charpente


Les deux essences de bois avec lesquelles nous travaillons le plus régulièrement sont le Chêne et le pin Douglas.

Ces bois, outre leur aspect esthétique, sont tout à fait indiqués dans le travail de charpente pour plusieurs raisons :

  • Résistance aux efforts
  • Protection naturelle contre les attaques d’insectes et de champignons
  • Possibilité d’obtenir des pièces de grande longueur
  • Facilité de mise en oeuvre
  • Proximité géographique des forêts productrices

En fonction des besoins, on aura recours à d’autres essences.


La couverture



Plusieurs types de matériaux peuvent être utilisés pour recouvrir nos toitures. Au-delà de critères purement esthétiques, le choix d’une couverture dépendra de deux critères principaux :

  • La pente de la toiture
  • Le poids pouvant être supporté par la charpente

En règle générale, le matériau de couverture se pose sur un support en bois, constitué de voliges ou de liteaux et comporte ce que l’on appelle une sous-toiture, qui est le plus souvent constituée d’une membrane étanche à l’eau et qui a comme fonction principale de canaliser les écoulements d’eau éventuels (condensation, fuites, ...) vers les gouttières. En outre, la sous-toiture a pour fonction de protéger une éventuelle couche d’isolant.

Si le bâtiment possède une fonction d’habitation, un pare-vapeur sera également installé. Destiné à retenir l’humidité de l’air intérieur et éviter ainsi sa condensation au contact d’air plus frais, il s’installe en partie intérieure de la toiture.

Comme matériaux de couvertures courants, on retrouve :

  • Les tuiles à emboîtement (en terre cuite ou en ciment)
  • Les tuiles plates
  • Les ardoises (naturelles ou synthétiques)
  • Les shingles (sorte d’ardoises réalisées à partir de Cèdre rouge)
  • Les couvertures métalliques (zinc, cuivre, plomb)